ÉVOLUEZ DANS LA PLONGÉE ! POURQUOI PAS SUIVRE LA FORMATION «PLONGEUR DE BORD » ?

« La force de la cité n’est pas dans ses remparts, ni dans ses vaisseaux, mais dans le caractère de ses hommes »
Cette citation de Thucydide  – Homme politique,stratège et historien athénien du 5ème siècle a.v. JC devrait encourager une jeune fille et/ou un jeune homme ayant la volonté et le caractère de servir la France dans nos Armées, si possible « palmes aux pieds »

Le saviez vous ?

La Marine Nationale recrute…

Allez sur le site internet www.etremarin.fr pour découvrir les métiers de la plongée du niveau troisième à Bac +5

Rejoindre la Marine Nationale, c’est avoir la chance de faire de la mer son principal élément.

Le domaine exigeant et passionnant de la plongée militaire au service de la réussite des opérations mérite bien quelques lignes et des images partagées pour les illustrer…

« LES PLONGEURS DE BORD (PLB) EN FRANCE »

Les plongeurs de bord en France sont des plongeurs embarqués qui réalisent des missions d’entretien courant, de sécurité ou de sûreté des œuvres vives des navires.

Ils peuvent aussi effectuer des interventions nécessitant l’utilisation d’outils sous-marins tout particulièrement en cas d’urgence.
Enfin ils interviennent également lorsqu’un filet ou un cordage vient bloquer l’hélice ou pour aider à récupérer un homme à la mer.
Ils exercent généralement une autre fonction principale à bord, leur emploi de plongeur de bord étant alors une qualification supplémentaire.
La Marine Nationale délivre la qualification de «Plongeur de bord ».
La finalité première de cette formation consiste à rendre les équipages capables d’effectuer des inspections régulières de la coque de leur navire.
Assurer l’entretien courant des œuvres vives pour une sécurité accrue, garantir une sûreté efficace face à la menace d’explosifs cela exige une formation initiale qui est organisée à l’Ecole de plongée de la Marine Nationale à Saint-Mandrier-sur-Mer.
Cette École a été fondée en 1958 et aujourd’hui elle sert de socle initial à la formation à la plongée de toutes les armées, grâce au stage de «Plongeur de bord ».

L’Ecole de plongée de la Marine Nationale est réputée mondialement.

La formation est ouverte aux militaires étrangers.

La formation est désormais  d’une durée de six semaines.

Rappelons que quelle que soit leur filière d’accès (matelot, officier marinier, officier), les marins suivent une formation initiale dans l’une des écoles de la Marine Nationale.

Les jeunes peuvent obtenir une certification de « Plongeur de bord », puis une spécialisation.

Un «Plongeur de bord » se destine à embarquer sur des bâtiments de la Marine Nationale ou dans les formations à l’aéronautique navale et / ou les bases navales.

(Visite de coque, travaux sous-marins élémentaires, sauvetage)

Des cursus de formation à la plongée plus longs spécifiques à chaque armée existent au sein de l’Ecole de Plongée de la Marine Nationale à Saint-Mandrier-sur-Mer (83)
Quatre groupements d’instruction : actions offensives, intervention plongée guerre des mines, plongée à l’air, eaux intérieures.
Rappelons que la plongée n’est qu’un vecteur pour remplir une mission comme par exemple :

Maintenance des bâtiments :

Lutter contre les menaces subaquatiques qui affectent les bâtiments, en intervenant notamment sous la coque.

Acteur clé de la lutte contre les voies d’eau, un sinistre majeur en milieu marin.

Soutien des activités maritimes : opération amphibie, recherches, récupération de matériel.

Sauvetage en mer :

À bord d’hélicoptères, transport sur le théâtre de l’opération de sauvetage.

Assistance directe aux naufragés.

Sécurisation :

Surveillance de l’environnement sous-marin des bâtiments, recherche d’éventuelles menaces sous-marines.

Seuls les «Plongeurs démineurs » peuvent intervenir sur des munitions conventionnelles (mines, obus, etc.) ou des engins explosifs improvisés pour les neutraliser.

Opérations spéciales :

Les commandos marine opèrent sur tous les théâtres d’opérations et dans des situations à haut risque.

Citons simplement le Commando Hubert, la seule unité de nageurs de combat de la Marine Nationale.

Par ailleurs vous devez comprendre qu’un « Plongeur de bord » (PLB) exerce un autre métier parmi les 50 proposés par la Marine Nationale !

Vous pouvez être matelot de la flotte, quartier-maître, officier-marinier ou officier.

Pour postuler vous devez être engagé, apte médicalement, âgé de plus de 18 ans et de moins de 33 ans à la date d’ouverture du cours.
La dimension technique dans la formation de base « Plongeur de bord »  est sans cesse renforcée car très importante avec une mise en confiance pour atteindre la plus grande autonomie possible.
Un plongeur militaire bien formé doit devenir un plongeur opérationnel capable de plonger en toute sécurité et de réaliser sa mission.
Différents scénarios sont balayés lors d’une formation exigeante pour que les plongeurs puissent être prêts à l’emploi dans un cadre militaire en suivant des protocoles de sécurité éprouvés.

Signalons la mise à disposition des élèves d’un outil pédagogique tout à fait moderne pour développer des réflexes indispensables pour travailler en sécurité sous l’eau.

Il s’agit d’un simulateur de remontée pour développer des réflexes de « poumon ballast » et le contrôle de la respiration en plongée.

Certains élèves en difficulté pendant leur formation peuvent bénéficier ainsi de l’intervention d’un Instructeur en dehors des heures ouvrables pour réaliser des plongées virtuelles avec un « dRyVer »

Une « remontée virtuelle à sec », c’est la réalité virtuelle pour aider à la maîtrise de la vitesse de remontée abaissée à douze mètres par minute.

Démonstration a également été faite en plongée par un Instructeur d’un outil pédagogique innovant : un drone intelligent sans fil avec caméra et lumières intégrées baptisé «SEASAM » pour suivre la plongée des élèves et en restituer le déroulement…
Autre outil moderne : l’utilisation d’un ordinateur de plongée dit « tête haute » (HUD – HEAD UP DISPLAY) avec la présentation d’un masque « ATHOS ».
Projection des informations = paramètres de sécurité à portée de vue = continuité de l’action en plongée = aide à la décision.
L’Ecole de plongée de la Marine assure une formation initiale aux techniques de la plongée autonome à l’air jusqu’à 35 mètres pour des marins mais aussi pour des stagiaires de l’Armée de terre, de la Gendarmerie Maritime, de l’Armée de l’Air, plongeurs du service santé des Armées, Plongeur de Combat du Génie (PCG).
Rappelons que la réussite à cette formation initiale «Plongeur de bord » est incontournable avant de pouvoir suivre une formation spécifique comme par exemple celle de « Plongeur Démineur » dans la Marine Nationale.
Depuis la mise en place en 2006 d’un partenariat Marine Nationale / Éducation Nationale sous l’impulsion du Capitaine de corvette (R) Michel RAVOISIER, le lycée Simone Weil de Conflans-Sainte-Honorine, unique en son genre, aide le recrutement chaque année de 12 jeunes âgés de 17 à 24 ans dès leur bac en poche.
Ces jeunes ont un seul et unique objectif : intégrer l’Ecole de plongée de la Marine Nationale pour devenir plongeur démineur après avoir suivi le cursus plongeur de bord.
Si aptitude et réussite aux tests de sélection ces jeunes pourront suivre le cours de spécialité de plongeur démineur.
Une formation dès le lycée qui a l’avantage de faire mûrir des jeunes filles et /ou des jeunes hommes qui ne sont pas toujours prêts à s’engager dans les armées.
 
S’inscrire pour suivre le stage « Plongeur de bord » c’est développer ses capacités, connaître et repousser ses limites, prendre confiance en soi.
Être « Plongeur de bord » c’est un « plus » pour un marin embarqué…

Un sésame pour envisager d’autres formations…
« Plongeurs démineurs », « Nageurs de Combat », « Plongeur de l’Armée de Terre », « Plongeur de Combat du Génie » (PCG),  « Sauveteur plongeurs de l’Armée de l’Air », « Plongeurs d’Hélicoptère »…
Entrer dans une de ces spécialités c’est entrer dans une aventure professionnelle dans un univers exceptionnel…
Choisir pour un jeune d’être militaire, professionnel de la mer, c’est un choix d’évolution dans une institution où des valeurs de solidarité et d’autonomie se vivent au quotidien…

Choisir un métier « Palmes aux pieds » avec une confrontation à de multiples situations exige une confiance totale en ses coéquipiers !

Au contact des plongeurs militaires une conviction apparaîtra comme une évidence : le courage est la lumière dans l’adversité.

Que ces lignes et photographies partagées puissent encourager de nombreux jeunes à servir notre pays… La France !

Permettez moi pour conclure de vous faire partager une autre citation…

Celle d’Henri de MONFREID « N’ayez pas peur de la vie, n’ayez pas peur de l’aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée. Partez, allez conquérir d’autres espaces, d’autres espérances. »

Un « plus » pour postuler après la réussite de la formation « Plongeur de bord » à une affectation «Outre-mer»…

Jean de SAINT VICTOR de SAINT BLANCARD

REMERCIEMENTS

C.V. Benoît COURAU – Commandant le Pôle Écoles Méditerranée –

C.F. Damien BELLEVILLE – Commandant de l’Ecole de plongée –

Magali CAPELLE – Adjoint au chef de bureau – Groupement Etat-Major – Cabinet CDT/Communication – Pôle Écoles Méditerranée – Marine Nationale –

Paul-Louis MAJOU – SIRPA Marine Nationale –

Tous les Instructeurs de l’Ecole de plongée et les élèves croisés les 14 & 15 septembre 2021 à Saint-Mandrier-sur-Mer (83)

POUR ALLER PLUS LOIN…

– www.subphotos.com – / – Adhérent ASAF – 09048 – 2021 – – CTE n°257 – Membre de l’Amicale des Plongeurs de l’Armée de Terre –
Site internet de l’A.P.A.T : https://www.plongeurs-de-armee-de-terre-amicale.com

Vous souhaitez renforcer La Défense de la France ? Adhérer à l’ASAF ? Recevoir la revue trimestrielle « ENGAGEMENT » ? Informations sur le site internet de l’ASAF (Association (de) Soutien à l’Armée Française) https://www.asafrance.fr