EN PLONGÉE AVEC LE CENTRE SCIENTIFIQUE DE MONACO… OPÉRATION «GORGONACEA »

Lectrices, lecteurs, je vous propose de  m’accompagner en quelques lignes et images pour vous immerger à Monaco avec des  «Plongeurs scientifiques » du Centre Scientifique de Monaco. – www.centrescientifique.mc

Un «plongeur scientifique» est un plongeur en milieu aquatique marin ou continental avec un objectif de recueil de données, d’échantillons à des fins de recherche scientifique ou d’enseignement.

Le «plongeur scientifique» n’effectue pas des travaux subaquatiques en permanence, mais il a besoin de s’immerger occasionnellement ou régulièrement pour pratiquer ses recherches. C’est la raison pour laquelle la plongée scientifique relève de la mention « B » (interventions subaquatiques) du Certificat d’Aptitude à l’Hyperbarie (CAH), un CAH de classe « 1B » peut suffire jusqu’à trente (30) mètres mais en cas d’immersion  dans l’espace lointain jusqu’à cinquante (50) mètres  un CAH de classe « 2B » est incontournable pour poursuivre et mener à bien certaines recherches…

Les organismes de recherches scientifiques sont peu nombreux à recruter des techniciens plongeurs à plein-temps pour assister les chercheurs et ingénieurs dans leurs travaux et les places sont rares, ouverts sur concours.

En visitant les sites internet d’organismes scientifiques il vous sera possible de vérifier les conditions de recrutement pour des emplois (rares) de plongeurs scientifiques.

Lectrices, lecteurs n’oubliez pas que la plongée scientifique est régie par les textes du Ministère du Travail.

Au-delà des certificats d’aptitude à l’hyperbarie (CAH) cités plus haut citons le fait que certains plongeurs scientifiques peuvent être titulaires d’une qualification de «chef de plongée scientifique» (CPS) du CNRS.

Par ailleurs il existe un stage spécifique de formation à la plongée scientifique dans des stations marines de Roscoff ou Banyuls…

La plongée subaquatique appliquée à la collecte d’informations sur l’écologie en milieux aquatiques est proposée par l’Université de Rennes 1 dans le cadre du « Diplôme d’Université Biologie et Ecologie Sous-Marine » et avec la participation à la formation de l’équipe universitaire de plongeurs scientifiques.

Vous avez compris que la vocation de «plongeur scientifique» exige d’être particulièrement motivé pour suivre une formation exigeante, difficile, rigoureuse de «plongeur professionnel» ou « scaphandrier» pour intervenir en milieu hyperbare (milieux où la pression est supérieure à la pression atmosphérique) en immersion ou non.

Ces capacités d’interventions subaquatiques sont bien utiles pour compléter sur un Curriculum Vitae des diplômes obtenus à l’issue d’un long cursus universitaire pouvant aller jusqu’à une thèse de Doctorat et même avec une expérience internationale et des publications en anglais de travaux  jusqu’à un post-Doctorat !

Des exemples de cursus techniques ? Citons du côté de Cherbourg  l’institut National des Sciences et Techniques de la Mer ouvert à  des passionnés par la mer…

N’hésitez pas à vous renseigner sur des formations techniques post-bac, de niveau bac +3 qui sont dispensées par le CNAM-INTECHMER  – www.intechmer.cnam.fr – pour une poursuite de vos études dans le milieu marin.
Formations de cadres techniques ou bachelors opérationnels sur le marché du travail…

Pour des organismes scientifiques une équipe de « plongeurs scientifiques » est un vrai atout pour la continuité de travaux de recherches…

Revenons à Monaco et au  Centre Scientifique de Monaco (C.S.M) héritier d’une aventure extraordinaire née à la fin du XIX ème siècle grâce aux campagnes océanographiques du Prince Albert 1er, à son intérêt pour tous les aspects de la science, aux avancées scientifiques et techniques…

La Principauté de Monaco a une renommée internationale scientifique  bien au-delà de son territoire.
Le Prince Rainier III a, en 1960, créé le Centre Scientifique de Monaco (C.S.M) avec une ambition internationale.

Depuis sa création les chercheurs ont affiché une volonté de recherche multidisciplinaire de haute qualité.

Succès du recentrage des activités sur la recherche en biologie marine et reconnaissance internationale dans le domaine de la biologie des coraux  sous la direction scientifique du Professeur Denis Allemand, le Centre Scientifique de Monaco (C.S.M) poursuit une aventure scientifique dans le respect de la qualité des travaux conduits dans ce domaine.

Nouvel essor avec le souhait de S.A.S le Prince Albert II pour l’extension du champ de compétence du Centre Scientifique de Monaco (C.S.M) pour devenir une Agence de la Recherche Scientifique de la Principauté avec d’autres activités de recherche en complément de la biologie marine.

Impact économique de l’acidification des océans ? Effets du réchauffement sur la biodiversité en milieu polaire ?

Un(e)  scientifique revient souvent à son questionnement sur le but de sa recherche…
Fil conducteur des travaux de recherche scientifique : «Quelle est la question ? »

Pardonnez-moi de paraphraser Blaise PASCAL en s’éloignant de sa Pensée B,139, Divertissement : « Tout le malheur des chercheurs scientifiques, vient d’une seule chose, qui n’est de ne pas savoir demeurer en repos dans un laboratoire…sans se questionner »

La recherche scientifique est par nature imprévisible, confrontation avec l’inconnu, processus sans fin…

Le Professeur Denis Allemand écrit en 2010 dans un ouvrage célébrant les 50 ans de recherche du C.S.M : «De l’association de la recherche biomédicale et de la recherche environnementale naîtront peut-être de nouveaux concepts qui permettront d’améliorer la santé humaine…et la santé de nos mers. Les coraux, sentinelles de l’état de santé des océans, sont aussi parmi les organismes animaux dont la longévité est la plus élevée, jusqu’à plusieurs milliers d’années. Les coraux seront-ils notre fontaine de jouvence ? Rendez-vous pour le centenaire du C.S.M. »

En attendant 2060…

Chercher, comprendre, innover…
Pensons aux espoirs suscités par la participation active de médecins à la recherche biomédicale avec des thérapeutiques nouvelles en associant aux soins enseignement et recherche…

Mardi 19 juin, rendez-vous avait été fixé à 8H15 am à MONACO avec l’équipe de «plongeurs scientifiques » du C.S.M.

Mission collecte d’échantillons de  « Gorgonacea» ou « Gorgones »

Règne : « Animalia » – Sous-règne : « Eumetazoa » – Embranchement : « Cnidaria » – Classe : « Anthozoa » – Sous-classe : « Alcyonaria »

La colonie est en forme d’éventail, souvent de couleurs vives (rouge, jaune, violet, blanc) de quoi faire le bonheur des photographes plongeuses/plongeurs à la recherche d’un premier plan en ambiance ou pour fixer en macro-photographie les polypes !

Le squelette est formé d’une substance souple et dure, la gorgonine.

Comme les coraux, les gorgones sont généralement fixées à des substrats durs, mais certaines espèces peuvent se trouver sur des fonds de sable ou de boue.

Chaque polype possède huit (8) tentacules qui filtrent le plancton et le consomment.

A l’exception de l’espèce méditerranéenne «Eunicella singularis » ces coraux ne cultivent pas de zooxanthelles symbiotiques dans leurs tissus, contrairement aux Scleractinia et n’ont donc pas besoin de lumière pour se développer, ce qui approfondit considérablement leur habitat potentiel.

Pour la même raison, ils ne poussent pas en direction du soleil mais perpendiculairement au courant, de manière à filtrer un maximum de flux d’eau pour augmenter les chances d’attraper le plancton.

Le corail rouge de Méditerranée – « Coralllium rubrum » – appartient à cet ordre et est de ce fait plus proche des gorgones que des coraux scléractiniaires (madéprores)

Des recherches sur trois espèces présentes en Méditerranée devraient pouvoir répondre à des questions pour mieux comprendre les présences de gorgones dans l’espace médian et/ou dans l’espace lointain…

Les Gorgones dans la mythologie grecque étaient trois (3) divinités dont le regard avait le pouvoir de changer en pierre quiconque osait les fixer.

Etrange pouvoir attribué aux Gorgones mais qui n’a nullement effrayé l’équipe des « plongeurs scientifiques » du C.S.M pour rechercher et trouver deux des trois espèces sur une zone d’exploration dans l’espace lointain…

Avec le plus grand soin les échantillons furent rapportés au C.S.M et immergés rapidement dans un aquarium dédié pour faciliter la poursuite des observations scientifiques par un Doctorant européen qui regrettait certainement de n’avoir pas pu se joindre à cette plongée scientifique faute d’être titulaire d’un « C.A.H » Mention « B » Classe II.

Souhaitons le meilleur aux équipes de chercheurs du Centre Scientifique de Monaco (C.S.M) qui contribuent à  l’accroissement de la connaissance du monde qui nous entoure…

L’observation des phénomènes terrestres permet de conduire une recherche  scientifique multidisciplinaire. Cette recherche selon la volonté exprimée par S.A.S le Prince Albert II permet de fédérer les talents et consolide une réalité forte et singulière : celle d’une Principauté de Monaco tournée vers l’excellence et l’avenir…

Jean de SAINT VICTOR de SAINT BLANCARD – www.subphotos.com – (f) Sea 4 You –

REMERCIEMENTS

A l’équipe du Centre Scientifique de Monaco (C.S.M)

Denis ALLEMAND
Stéphanie REYNAUD

Eric BERAUD

Cécile ROTTIER

Voir l’article : “Les Gorgones en Méditerranée” sur www.centrescientifique.mc

http://www.centrescientifique.mc/fr/BiologieMarine/Gorgones/Mediterranee.aspx

 

 

 

 

 

DEVOILEMENT DE LA PLAQUE CAPITAINE (BOB) MALOUBIER

PROPOS INTRODUCTIFS A LA CEREMONIE DU DEVOILEMENT DE LA PLAQUE CAPITAINE (BOB) MALOUBIER

 « Merci infiniment pour votre présence en ce jour symbolique de la « Saint Michel », un jour de fête honoré par les parachutistes…

 Nous sommes ici pour rendre un hommage particulier à un Ancien, un élève du lycée Pasteur, né le 2 février 1923 à Neuilly-sur-Seine, décédé le 20 avril 2015. En faisant une recherche sur Internet pour en savoir davantage  sur ce prestigieux établissement scolaire public construit à partir de 1912, et achevé à l’été 1914, nous apprendrons que ce bâtiment où nous sommes rassemblées a été réquisitionné au début de la Première Guerre mondiale et a pu abriter un hôpital créé par l’Hôpital américain de Paris, situé également à Neuilly, et qui perdurera pendant toute la durée du conflit.

Deux plaques commémoratives, apposées en 1934, rappellent l’histoire de l’ambulance américaine (American Field Service) du lycée Pasteur (1914-1917). Ce bâtiment reçoit ses premiers élèves à la rentrée de 1919 et est inauguré le 18 octobre 1923. La notoriété d’anciens enseignants et d’anciens élèves est marquée par une longue liste de noms connus, de personnalités qu’il m’est impossible de tous citer. Retenons, pour les anciens élèves, et symboliquement, les noms de Gabriel Brunet de Sairigné (officier, Compagnon de la Libération), Jacques Decour (écrivain et résistant), André Kirschen dit André Rossel (résistant et écrivain)…

Vous comprendrez que je puisse associer les noms de ces anciens élèves à un autre nom qui va compléter cette liste après cette cérémonie de dévoilement d’une nouvelle plaque commémorative qui sera apposée dans une salle d’honneur en vis-à-vis d’une plaque honorant la mémoire d’enseignants et élèves « Morts pour la France » pendant la Seconde Guerre mondiale (1939-1945).

Je ne sais pas si Robert (Bob) Maloubier qui rêvait de devenir pilote de chasse a porté son regard vers le ciel, vers le campanile qui est revêtu de quatre inscriptions gravées avant le déclenchement de la Première Guerre mondiale : « L’heure revient, l’homme ne revient pas » ; « Chaque heure blesse, la dernière tue » ; « L’heure française sonnera toujours » ; et enfin « Quand l’heure sonne, Homme soit debout ».

La famille de Bob était particulièrement cultivée. Ses deux parents ont été professeurs dans un lycée de New-York pendant vingt ans avant de revenir en France. Le frère aîné de Bob, né aux Etats-Unis, possède même la nationalité américaine. Pas étonnant que Robert soit parfaitement bilingue français / anglais dès son plus jeune âge. Sportif accompli, il est notamment membre de l’équipe de natation du Racing Club de France.

Mai 1940… Les troupes allemandes déferlent sur la France, les épreuves du baccalauréat sont reportées à une date ultérieure et Bob quitte Paris en juin avant l’arrivée des envahisseurs. Décidant de rejoindre le général de Gaulle, il connaîtra des échecs pour ses tentatives mais nous n’avons pas le temps de détailler les péripéties qui vont le mener en Afrique, à Bizerte en Tunisie, en Algérie ou après la liquidation de Darlan par leur ami Fernand Bonnier de la Chapelle, Bob et son ami Henri Silhol vont être recrutés comme agents secrets du SOE par un major anglais, Jacques Vaillant de Guélis…

N’hésitez pas à lire ou relire l’ouvrage de Bob « Agent secret de Churchill » – préface de Jean-Louis Crémieux-Brilhac – et / ou un autre livre : « L’espion aux pieds palmés ». Agent secret pendant la guerre, saboteur, co-créateur des nageurs de combats français, il a développé les Forces Spéciales françaises balbutiantes, a formé des espions, n’a sans doute jamais vraiment quitté les services secrets français…

Mais revenons à l’essentiel du sens des inscriptions sur cette plaque commémorative qui va être dévoilée pour rendre hommage à Robert (Bob) Maloubier.

 L’audace est le contraire de la peur : cela implique une volonté de faire les choses malgré les risques… L’audace peut être mise en relation avec le courage car cela implique là aussi de faire face à la peur à laquelle on est confrontée… Le courage authentique requiert l’existence de la peur, ainsi que le surpassement de celle-ci dans l’action… Depuis Platon, le courage, ou force d’âme, est considéré comme l’une des quatre vertus cardinales, les trois autres étant la prudence, la tempérance, et la justice. L’optimisme, c’est un état d’esprit qui perçoit le monde et l’univers de manière positive et cela remonte à Socrate puis a été professé par Platon et Aristote. Ce sentiment positif en tant que moteur de l’initiative est sans doute une des clefs pour trouver une solution aux problèmes pour surmonter les difficultés, pour vaincre l’adversité. L’abnégation comme renoncement partiel ou complet de soi, et de ses intérêts personnels se devait d’être inscrite pour nous souvenir que Robert Maloubier est un modèle pour les générations actuelles et futures…

 Chères lycéennes, chers lycéens, pour conclure ces propos introductifs à cette cérémonie, je vous propose de partager une phrase d’Henri de Monfreid : « N’ayez jamais peur de la vie, n’ayez jamais peur de l’aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée. Partez, allez conquérir d’autres espaces, d’autres espérances ».

 Merci d’écouter maintenant attentivement Monsieur le président d’honneur de ‘Libre Résistance Historique », Monsieur Marcel Jaurant-Singer, né à Neuilly le 27 mai 1921, et qui fut pendant la Seconde Guerre mondiale un agent secret français du Special Operations Executive ».

 Jean de Saint Victor de Saint Blancard – www.subphotos.com – 29/09/2017 – Lycée Pasteur -

 Remerciements pour les photographies présentées qui sont issues d’un reportage-photos réalisé par IDR Concept  – www.idr-concept.fr  – contact@idr-concept.com -

 

PLONGEES A PORTOFINO AU COEUR DE LA MEDITERRANEE …

Lien vers l’article « Le Christ de Portofino » publié dans 2.0ctopus N°107 Septembre/Octobre 2017

LE RETOUR DU SOUS-MARIN JAUNE ICTINEU 3 EN RADE DE VILLEFRANCHE-SUR-MER AU SERVICE DE LA RECHERCHE OCEANOGRAPHIQUE…

Lien vers l’article Le retour  du sous-marin jaune en rade de Villefranche-sur-Mer

« GO&SEA »

« GO&SEA » – Une fosse de 20 mètres – 28° toute l’année – Unique en Haute-Savoie -

Lien vers l’article GO&SEA

 

A LA RECHERCHE DE TAXONS « LIMACES DE MER »

« Limace de mer »  l’expression française d’un nom vernaculaire, désignant plusieurs espèces différentes de mollusques gastéropodes marins dépourvus de coquille non sans rappeler de manière approximative certains traits morphologiques des limaces terrestres…

Le saviez vous ? Une journée des « limaces des mers » (Sea Slug Day) a été décrétée pour le 29 octobre 2015, pour honorer un spécialiste américain de ces animaux.

Ce terme ambigu « limace de mer » englobe les opisthobranches sans coquille apparente, notamment nudibranches, aplysies et autres sacoglosses.

Le mot grec « opisthos » signifie postérieur pour renvoyer à la position des branchies en arrière du cœur.

Le notre pourrait battre plus rapidement en s’émerveillant des couleurs d’animaux appartenant à des ordres « Cephalaspidea », « Sacoglossa », « Anaspidea », « Pleurobranchomorpha » et « Nudibranchia »…

Les plongeuses et plongeurs photographes et ou biologistes peuvent rencontrer beaucoup de taxons d’invertébrés marins de l’ordre « Nudibranchia ».

Que ces quelques images sous-marines de « limaces de mer » partagées puissent  vous inspirer des œuvres créatives et colorées ?

Une envie de partir plonger à la recherche d’autres mollusques gastéropodes dépourvus de coquille ?

Jean de SAINT VICTOR de SAINT BLANCARD – www.subphotos.com

Lecture recommandée : « 100 et une limace de mer » du Professeur Nardo VICENTE – Responsable scientifique de l’Institut Paul Ricard – ouvrage couvrant l’Atlantique et la Méditerranée  – Prix du meilleur Guide du monde sous-marin au F.M.I.S.M 2008 à Antibes – éditions GAP -

Site internet signalé : www.institut-paul-ricard.org

HIPPOCAMPE

asiejsb001-corwebQuelle étrange créature à l’exceptionnelle nage verticale cité par un anonyme

dans « Le Songe de Thétis » : « Et toi,grand dieu de l’Hellade volant sur la très verte en ton char d’hippocampes attelé… »

 Monstre grec appelé « cheval marin » mi-cheval avec sa tête, son encolure, ses pattes avant…mi-poisson avec sa queue…

Etymologie du grec « cheval » et « courbure » ou « poisson de mer » l’ambiguité est confirmée en anglais « sea horse »

Pourtant la créature mythologique baptisée « hippocamp » ou « hippocampus » qu’il ne faut pas confondre avec « pégase » petit poisson de l’océan Indien aux nageoires pectorales évoquant le cheval ailé du panthéon qui n’aurait eu d’autre relation avec l’eau que d’avoir fait jaillir d’un coup de sabot la fontaine d’ Hippocrène, la « source du cheval », des flancs de l’Hélicon.

Doté d’une paire d’ailes à la fontaine de Trévi à Rome, tirant le char de Poséidon (Poséidon Hippios) son maître.

Une légende veut que des juments se fassent saillir en bord de mer par le vent ou des chevaux marins.

Des poulains « fabuleux » naissent et le lien entre la mer et le cheval pourrait s’expliquer de manière poétique.

Regardez les lames qui déferlent et les chevaux au galop dont les crinières blanches peuvent s’apparenter aux embruns fouettés par les vents et pensez aux « fabuleux » Hippocampes sans les rendre responsables des mouvements agités des vagues sur les récifs !

 Peu importe si dans un mythe océanien le dieu des eaux aidé par son frère le dieu du vent leva une vague gigantesque pour envelopper dans l’onde furieuse des équidés transformés depuis en hippocampes.

 Photographier en plongée ce petit poisson qui a survécu à un terrible Tsunami à Phi Phi Don en Thailande suffit à notre bonheur…

 Jean de SAINT VICTOR de SAINT BLANCARD –  www.subphotos.com

 

 

PILOTAGE INTENSE EN PLONGEE AVEC LE « SEABOB »…

Ami(e)s Internautes, le marché des « yacht-toys » prend de l’importance…

Nous pouvons tous rêver à une expérience à vivre à bord d’un petit sous-marin privé…

Super Falcon Mark II, série 1000 de Triton, des submersibles habités, conçus pour deux personnes peuvent plonger à des profondeurs  interdites à la majorité des plongeurs même s’ils ne peuvent prétendre à explorer les abysses…

Saviez-vous que la convention de Montego Bay interdit la plongée des sous-marins dans les eaux territoriales et ne fait pas de distinction entre les sous-marins civils et militaires ?

Au titre du passage inoffensif dans les eaux territoriales, les sous-marins ont l’obligation en principe depuis 1982 de faire surface et d’arborer leur pavillon, sans s’immobiliser et en effectuant leur transit sans discontinuer…

A l’époque le développement des sous-marins de poche privés n’était pas encore envisagé, ni celui des drones, Jetlev, Wavekat P70, ou autres « yacht-toys » ou « sea-toys » pouvant intéresser des plongeuses et des plongeurs qui rechercheraient un plaisir de pilotage intense…

Rendez-vous avait été pris le 17 Octobre dernier à Mandelieu-La Napoule (06) avec Ronny ROSKOSCH – Consultant – SEABOB CAYAGO – www.seabob.com – pour une présentation des performances du « SEABOB » en immersion dans la mer de Lérins.

Au premier regard c’est la beauté du dessin de cette « luge aquatique » qui peut fasciner avec possibilité d’un large choix de couleurs spéciales pour ne pas passer inaperçu ou rechercher la discrétion…

Aux esprits chagrins qui pourraient se poser des questions…il convient rapidement de les rassurer pour répondre aux problématiques du respect de l’environnement et des contraintes administratives ? Le  « SEA BOB » bénéficie d’une propulsion électrique sans émissions polluantes et peut être piloté sans permis.

Une technologie de propulsion sans émissions c’est l’E-Jet Power System, breveté dans le monde entier, qui opère selon le principe du refoulement d’eau.

En tournant le puissant rotor aspire l’eau et la refoule sous haute pression dans le canal jet et vers l’extérieur.

La force propulsive ainsi produite confère au « SEABOB » une motricité supérieure.

La poussée très élevée et la faible consommation énergétique font de l’E-Jet Power System un système de propulsion unique en son genre pour les véhicules sous-marins puissants.

Ne me demandez pas de vous exposer dans le détail le système de propulsion synchrone high-torque avec gestion de puissance sinusoïdale triphasée commandée par microprocesseur car je ne suis pas Ingénieur comme Marie mon épouse qui peut plonger dans la technologie !

J’ai retenu simplement que l’énergie nécessaire au système de propulsion est fournie par des accumulateurs spéciaux High-Energy lithium-manganèse à haut rendement.

Temps de charge standard environ 8h et avec charge rapide1,5h pour une tension de réseau 230V pour une durée de fonctionnement moyenne de 50 minutes pour le « SEABOB F5 » et 60 minutes pour le « SEABOB F5 S ».

Vitesse sous l’eau l’eau selon des conditions variables (!) respectivement pour chacun des deux modèles « F5 » et « F5S » :  13 km/h et 18 km/h !

Très respectueux de l’environnement grâce à sa technologie électrique le « SEABOB » est extrêmement avantageux en termes de coûts d’exploitation non obstant son prix de vente cohérent par rapport à une innovation technique unique en son genre.

En plongée le déplacement est agile pour se faufiler au dessus d’une épave, faire le tour d’un tombant, explorer une zone particulière…

L’argument de la mobilité sous l’eau avec puissance et silence est immédiatement vérifiable et l’électronique de bord permet de programmer une profondeur allant jusqu’à 40 mètres.

Un dispositif de sécurité empêche de dépasser la profondeur de plongée sélectionnée

La « prise en main » implique une maîtrise des « Controlgrips » pour enclencher la puissance, choisir sa direction…

Deux « Controlgrips » intelligents à technologie piézo permettent de programmer un menu de données personnalisées comprenant entre autres, le réglage électronique de la profondeur de plongée, du temps de pilotage et d’autres paramètres…

Conduire un « SEABOB » de manière détendue à basse puissance ou enclencher un 6e palier pour découvrir des sensations exceptionnelles à grande vitesse tout est possible avec le « SEABOB F5 S »

Avec un poids total de seulement 35 kg, il possède d’excellentes caractéristiques de maniabilité pour  une dynamique exceptionnelle.

Le système « SEABOB » propose en plus des accessoires pour faciliter le transport, des poids adaptés pour la plongée professionnelle, un sac de transport, un système de ceinture du pilote pour conduite sportive à vitesse élevée, support, station de charge rapide pour des temps de charge courts…

La qualité rassurante du « Made in Germany » jusque dans les moindres détails au service d’une agilité sous l’eau..

Extra…ordinaire le « Sea-Toy » ? Certes car cet équipement très technique est à prendre au sérieux…

Cela a été un plaisir de pouvoir plonger dans ce monde « High-Tech »

J’ai tenu à partager avec vous quelques images du « SEABOB » pour rêver…

C’est déjà un premier palier avant de tester in situ dans la mer de Lérins certains plaisirs que la vie peut nous réserver…

Jean de SAINT VICTOR de SAINT BLANCARD – www.subphotos.com

Remerciements à Simon ROSE – Marketing Manager et à Ronny ROSKOSCH –  Consultant – et à Lena WILDAUER – SEABOB – CAYAGO AG – Bad Salzuflen – Production –

Davantage d’Informations :

CAYAGO AG

Flachter Str.32

D-70499 – STUTTGART – www.seabob.cominfo@seabob.com -

18ème Salon International de la Plongée Sous-Marine de Paris – E.N.S

UN RENDEZ-VOUS INCONTOURNABLE !

18ème édition du Salon International de la Plongée Sous-Marine

www.salon-de-la-plongee.com

Du 8 au 11 Janvier 2016 au Parc des Expositions de Paris – Porte de Versailles – les visiteurs furent nombreux,rassurés par des mesures de sécurité pour filtrer le public dés l’entrée principale…

La passion de la plongée sous-marine est naturellement « précieuse » avec le symbole d’un diamant bien visible sur le dossier de presse et d’autres supports !

Contempler sans perturber, prendre la mesure de la richesse des mers, photographier pour partager des regards bienveillants,conforter les plongées « responsables »,s’engager par nos comportements sous l’eau à permettre aux futures générations d’admirer à leur tour un héritage de merveilles de la nature…

Au delà du message dédié à la protection de l’environnement un zoom sur les métiers des profondeurs donnait le ton de la transformation possible d’une passion en profession !

Le monde sous-marin est également un milieu professionnel présenté dans la rubrique « Pro » du magazine bimestriel « Plongée OCTOPUS » – www.les editionsde provence.fr -

Des métiers qui s’exercent avec passion « palmes aux pieds » présentés dans ce magazine bimestriel de plongée qui était à nouveau présent comme Exposant pour rencontrer ses lectrices et lecteurs.Pour encourager des vocations… des « baptêmes » de plongée en scaphandre étaient organisés en toute sécurité par l’ E.N.S – ECOLE NATIONALE DES SCAPHANDRIER – reconnue « IMCA »

www.ens-france.com

Une formidable incitation pour présenter la Certification d’Aptitude à l’Hyperbarie Classe II mention A un « sésame » pour exercer le métier de scaphandrier et envisager plus tard…pourquoi pas un diplôme « IDSA » pour s’ouvrir des perspectives à l’international…

Remerciements à l’équipe de l’ E.N.S pour les immersions encadrées de plongeuses et  plongeurs.

Un vrai plaisir sous l’eau de réaliser des premières bulles professionnelles.

Jean de SAINT VICTOR de SAINT BLANCARD

www.subphotos.com

EXPOSITION DE PHOTOS SOUS-MARINES

projet-affiche-marieWEB

EXPOSITION DE PHOTOS SOUS-MARINES
Plongez en Indonésie…
Du 4 Juillet 2016 au 28 Août 2016
Entrée Libre – Espace Henri Mathieu –
Rendez-vous au : 1er Etage de l’Annexe-Mairie de La Napoule (06) – 251 avenue du 23 Août – Place Saint-Fainéant – 06210 – MANDELIEU-LA-NAPOULE – www.mandelieu.fr – 04 .92.97.04.26 –
Produit des ventes reversé intégralement à l’ONG HAMAP HUMANITAIRE – www.hamap.org –
Tirages réalisés par Arts Factory – L’Image des Arts – L’Art des Images -www.arts-factory.fr -

Photographies de Jean de Saint Victor de Saint Blancard – Reporter Photographe Indépendant –
www.subphotos.com
Venez échanger avec l’Auteur des images sur les techniques de l’art photographique subaquatique et partager la passion respectueuse de la vie sous-marine.
Les photos sous-marines exposées à Mandelieu-la-Napoule (06) vous donneront sans aucun doute l’envie de plonger et photographier les beautés cachées sous l’eau dans la Mer de Lérins..

Mandelieu-la-Napoule

Photos de Jean de Saint Victor de Saint Blancard  pour la nouvelle exposition des posters d’images sous-marines Avenue Henri Clews au niveau des panneaux « Decaux » temporaires qui ont été implantés ce jour sur une partie de la promenade « piétons » qui surplombe le Port de La Napoule (06)…
Les automobilistes qui circulent peuvent voir les posters d’informations sur les animations estivales à Mandelieu-la-Napoule (06) et les piétons peuvent apprécier les  images avec le logo « ARTS FACTORY » et le site internet : www.subphotos.com .