HIPPOCAMPE

asiejsb001-corwebQuelle étrange créature à l’exceptionnelle nage verticale cité par un anonyme

dans « Le Songe de Thétis » : « Et toi,grand dieu de l’Hellade volant sur la très verte en ton char d’hippocampes attelé… »

 Monstre grec appelé « cheval marin » mi-cheval avec sa tête, son encolure, ses pattes avant…mi-poisson avec sa queue…

Etymologie du grec « cheval » et « courbure » ou « poisson de mer » l’ambiguité est confirmée en anglais « sea horse »

Pourtant la créature mythologique baptisée « hippocamp » ou « hippocampus » qu’il ne faut pas confondre avec « pégase » petit poisson de l’océan Indien aux nageoires pectorales évoquant le cheval ailé du panthéon qui n’aurait eu d’autre relation avec l’eau que d’avoir fait jaillir d’un coup de sabot la fontaine d’ Hippocrène, la « source du cheval », des flancs de l’Hélicon.

Doté d’une paire d’ailes à la fontaine de Trévi à Rome, tirant le char de Poséidon (Poséidon Hippios) son maître.

Une légende veut que des juments se fassent saillir en bord de mer par le vent ou des chevaux marins.

Des poulains « fabuleux » naissent et le lien entre la mer et le cheval pourrait s’expliquer de manière poétique.

Regardez les lames qui déferlent et les chevaux au galop dont les crinières blanches peuvent s’apparenter aux embruns fouettés par les vents et pensez aux « fabuleux » Hippocampes sans les rendre responsables des mouvements agités des vagues sur les récifs !

 Peu importe si dans un mythe océanien le dieu des eaux aidé par son frère le dieu du vent leva une vague gigantesque pour envelopper dans l’onde furieuse des équidés transformés depuis en hippocampes.

 Photographier en plongée ce petit poisson qui a survécu à un terrible Tsunami à Phi Phi Don en Thailande suffit à notre bonheur…

 Jean de SAINT VICTOR de SAINT BLANCARD –  www.subphotos.com