COMMENT DEVENIR « MARIN-DOUANIER-PLONGEUR » ?

Ami(e)s Internaute(s), Lectrices, lecteurs, les garde-côtes de la Douane Française ont aussi des plongeurs.
Après un premier reportage-photos publié dans le n°1 – octobre-novembre-décembre 2009 – « Plongée OCTOPUS » – « Plongée avec les garde-côtes Douaniers » – et un second publié dans le n°22 – janvier-février-mars 2015 – « Plongée OCTOPUS » « J’ai plongé avec les douaniers » j’ai souhaité réaliser un nouveau focus en partenariat avec une unité des garde-côtes de la douane française.
Rendez-vous avait pu être pris samedi 26 juin 2021 pour embarquer à bord de la vedette DF33 « LEVANTE » à Nice et m’immerger à nouveau avec des agents marins « Plongeurs de bord »
Je souhaite en quelques lignes répondre à la question posée par des jeunes : Comment devenir « marin-douanier-plongeur » ?
Peut-être encourager par ce nouveau « focus » des vocations pour exercer un métier « passion » ?
Tout peut commencer pour une jeune fille ou un jeune homme de dix-huit ans à préparer le Concours des Douanes et le réussir en optant pour la branche « Surveillance » afin d’apprendre un métier exigeant à l’Ecole des Douanes de La Rochelle.
Apprendre le Code des Douanes, la procédure douanière c’est un « Tronc Commun » qui exige un investissement intellectuel et un suivi de formation sur plusieurs mois…
Rejoindre une unité pour un stage pratique, réussir un oral de titularisation pour exercer d’abord en terrestre le métier de douanier.
Vous seriez volontaire pour postuler à un embarquement sur une unité des gardes-côtes de la Douane française ? Un incontournable est d’être apte après une visite médicale des « gens de mer » avant d’envisager de pouvoir suivre une formation maritime en revenant à l’Ecole des Douanes de La Rochelle.
Un marin-pont de moyens navals des douanes assure des fonctions d’appui et exécute les ordres reçus lors du quart, selon les directives du commandant ou du chef de quart passerelle.
Un marin-pont des moyens navals des douanes participe aux opérations et d’accostage à l’occasion des contrôles effectués à bord des navires.
Un marin-pont des moyens navals des douanes participe au renforcement de la veille nautique et opérationnelle, au service de quart à la passerelle, à la mise à l’eau et à la remontée de l’annexe, à la confection des repas à bord et à l’exécution des opérations de matelotage.
L’affectation en unité maritime est possible en Métropole ou en Outre-Mer.
En complément pour un marin-pont il est possible d’être volontaire pour suivre une formation spécifique aux Douanes pour rejoindre les marins de l’équipage qualifiés « Plongeurs de bord »
Les plongeurs de bord sont recrutés parmi les agents marins de catégorie B et C des unités gardes-côtés.
L’enquête s’adresse à la fois à des plongeurs néophytes ou expérimentés.
Ainsi une jeune-fille ou un jeune homme peut sans être « plongeur » au départ avoir en tant que volontaire l’opportunité de suivre une formation qualifiante auprès du CAP (Centre d’Activité Plongée) de Trébeurden qui leur permet d’obtenir la certification de plongée professionnelle Classe I Mention B
La formation initiale à la plongée dure cinq (5) semaines pour les plongeurs néophytes et ne dure qu’une semaine pour les stagiaires détenant au minimum un niveau Trois (3) FFESSM (Fédération Française d’Etudes et de Sports Sous-Marins)
La formation professionnelle dure une (1) semaine pour obtenir la certification « CAH Classe I Mention B ».
Un préalable important ! Les volontaires pour suivre la formation « Plongeur de bord »doivent avoir été reconnus « aptes» par un Médecin Hyperbare .
Il s’agit bien entendu d’une visite médicale complémentaire à la visite médicale d’aptitude pour les « gens de mer ».
Les plongeurs de bord suivent une formation de recyclage tous les trois (3) ans.
Le premier recyclage obligatoire consiste à participer au stage «Visite de Coque des Navires de Commerce » (VCNC)
Certaines images de l’album photos partagées en ligne illustrent le travail minutieux d’inspection des coques des navires contrôlés.
Compte tenu de la longueur des coques de certains Navires de Commerce, de conditions de visibilité parfois très réduites, voire nulle, une dotation de scooters sous-marins, propulseurs,pourrait aider le travail de progression de l’équipe des plongeurs de la Douane en sécurisant leur inspection visuelle ?
L’habilitation à visiter des navires dans tous les ports est essentielle pour assurer les missions de contrôle, la recherche d’indices concernant la fraude immergée.
Les marins des douanes jouent un rôle fondamental dans la lutte contre la fraude fiscale et douanière, les trafics en tout genre, les rejets de produits polluants en mer, mais aussi la surveillance des bonnes pratiques de la pêche ou encore la lutte contre l’immigration clandestine et le travail illégal.
Le douanier de la marine peut être appelé à des missions en mer, de contrôle, de sécurité, de sauvetage ou d’assistance.
Le marin des douanes fait partie des corps des métiers armés et en uniforme de l’administration douanière, il est fonctionnaire de l’Etat.
C’est une profession méconnue et pourtant passionnante et variée.
C’est un secteur qui recrute en ce moment et qui devrait accélérer les embauches sur toutes les côtes françaises avec le Brexit, et la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne; mais aussi, au moment où avec la relance d’une « guerre commerciale » les sanctions douanières devraient prendre de plus en plus d’ampleur et d’importance à mesure des évolutions de la diplomatie et des accords ou désaccords actés ?
À propos de l’Union Européenne il convient de préciser que chaque année la DF 33 participe à une mission « FRONTEX » qui peut se dérouler au large de l’Espagne ou de l’Italie.
N’hésitez pas à visiter le site internet de l’Agence Européenne de garde-frontières et de garde-côtes (FRONTEX) créée en 2016 : https://frontex.europa.eu pour mieux comprendre les enjeux du développement et déploiement des moyens pour relever les défis des missions relevant de l’action en mer des États de l’Union Européenne.
La France apporte ainsi pendant un mois une logistique en mer pour secourir des migrants.
La mission de sauvetage nécessite des « Plongeurs de bord » qualifiés « SAR » (Search And Rescue) avec mise en oeuvre d’un matériel approprié et selon un protocole sanitaire défini et maîtrisé.
La formation spéciale « SAR » pour les plongeurs de la Douane est organisée à l’EC.A.S.C de VALABRE (Sécurité Civile) qui est hébergée dans l’enceinte de l’I.N.P.P. à Marseille.
A bord de la DF 33 pour une mission « FRONTEX » au large de l’Espagne un Officier de la Guardia Civil est présent ou un Officier naval italien embarque à bord si une mission se déroule dans les eaux italiennes.
Les migrants sont remis aux Autorités espagnoles ou italiennes.
La DF 33 vient d’assurer en 2021 une quatrième mission « FRONTEX ».
Nous ne détaillerons pas les fonctions du Commandant de moyens navals des douanes, de Commandant en second, de Chef de quart-passerelle, de Mécanicien, de Cuisinier à bord…mais avec nos remerciements nous les associons à notre regard bienveillant et reconnaissant en saluant l’équipage de la DF 33 « Levante » à Nice.
Souhaitons le meilleur à la « Douane-plongeur » pour toutes ses missions opérationnelles à venir pour lutter contre la fraude immergée…

Jean de SAINT VICTOR de SAINT BLANCARD
– www.subphotos.com – (f) Sea 4 You -

REMERCIEMENTS
Monsieur Olivier DUSSOPT – Ministre délégué chargé des Comptes publics –
Monsieur Christophe LINXE – Chef de cabinet – Conseiller politique du ministre –
Madame Isabelle BRAUN-LEMAIRE – Directrice générale des Douanes et des Droits Indirects –
Monsieur Jean-François DUTHEIL – Directeur général adjoint des Douanes et des Droits Indirects –
Monsieur Ronan BOILLOT – Directeur National Gardes-Côtes –
Monsieur Richard MARIE – Adjoint au Directeur National Gardes-Côtes –
Monsieur Yves MANGAU – Inspecteur à la Direction National Gardes-Côtes –
Monsieur Max BALLARDIN – Directeur du Service Garde-Côtes de Méditerranée –
Monsieur Jérôme SALES – directeur du pôle supervision gestion du Service Garde-Côtes de Méditerranée –
Madame Catherine LE GOFF – Son adjointe –
Monsieur Rodolphe LAFFONT – Officier naval responsable du secteur Corse Côté d’Azur
Monsieur Pascal GROSJEAN – Commandant de la vedette DF 33 « LEVANTE » –
Monsieur Christophe DOLLE – Son adjoint –
Jean-Jacques, Nicolas et Guillaume les plongeurs William, Lionel, Thierry, Robert, Michael, Cathy, Michel, l’équipage de la DF 33